top of page

📢 Offre stage - Quelles contributions des GMS au développement ou à la structuration des CACP ?

Niveau Master 2 - 2024

Quelles contributions des grandes et moyennes surfaces au développement ou à la structuration des circuits courts et des filières alimentaires de proximité ?


Contexte du stage

Le stage s’inscrit dans le cadre du Réseau Mixte Technologique Alimentation locale qui réunit des acteurs de la recherche, de la formation et du développement impliqués dans l’étude et l’accompagnement des circuits courts alimentaires, des filières de proximité et des projets alimentaires de territoire. Initié en 2015, ce réseau est financé par le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, et co-animé par la FR CIVAM Bretagne et INRAE. Les missions du RMT sont de produire de l’expertise collective, des contenus de formation, des outils et des méthodes, et des recommandations pour l’action publique.


Objectif et contenu

Le stage a pour objectif d’analyser les contributions des grandes et moyennes surfaces, dans leur diversité, au développement / à la structuration des circuits courts alimentaires et des filières de proximité. Ce domaine semble en effet constituer un nouveau champ d’action pour ces distributeurs mais qui reste très peu documenté. Les agriculteurs s’interrogent sur l’opportunité, et les limites, de s’engager avec ces acteurs, les organismes d’accompagnement se questionnent quant au rôle à jouer dans le développement des relations (directes ou dans le cadre de filières locales) entre les agriculteurs et les GMS, et les consommateurs manquent d’information sur les produits issus d’un approvisionnement direct ou bien de filières de proximité, dans un contexte marqué dans le même temps par la multiplication de « produits locaux » de natures très différentes dans les rayons de ces magasins.

Le stage s’appuiera sur des entretiens avec des responsables d’enseignes et de magasins, et avec des agriculteurs en relation avec ces distributeurs pour comprendre, notamment, le partage de la valeur et ses conditions. A l’échelle de plusieurs magasins, il s’agira également d’analyser la diversité des « produits locaux ». Des recommandations pratiques pour les agriculteurs, les accompagnateurs, les consommateurs et les acteurs des politiques publiques (Projets alimentaires territoriaux notamment) seront formulées à partir des analyses.


Conditions du stage

Le stage, d’une durée de 6 mois (à compter de mars 2024 par exemple), sera co-encadré par Yuna Chiffoleau, directrice de recherche en sociologie économique à INRAE UMR Innovation et co-animatrice du RMT Alimentation locale, et Louise Macé, Adjointe du Service Politiques publiques, alimentation, filières et territoire de Chambre d’Agriculture France (ex-APCA). Il sera suivi par un comité de pilotage composé de membres du RMT Alimentation locale intéressés par le sujet.


Convention avec INRAE, accueil à l’UMR Innovation (Montpellier) ou à Chambres d’agriculture France (Paris)

Rémunération : gratification selon le barème en vigueur ; accès à la cantine de l’établissement ; frais de déplacement pris en charge.

Profil

Formation souhaitée : M2 avec des compétences en économie, sociologie économique ou sciences de gestion (université ou école d’agronomie)

Connaissances / expériences souhaitées : capacité à mener des entretiens qualitatifs ; capacités rédactionnelles.

Autonomie, travail en équipe.


Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à transmettre par mail à Yuna Chiffoleau, yuna.chiffoleau@inrae.fr et Louise Macé, louise.mace@apca.chambagri.fr


📅 Date limite de candidature : 10 février


Offre

Offre de stage disponible ci-dessous et à retrouver dans notre espace offres d'emploi :


Proposition de Stage M2 2024 GMS et CC
.pdf
Télécharger PDF • 245KB



66 vues

Comments


bottom of page