top of page

Prix de la recherche participative INRAE - Vingt ans de recherches participatives

A l’occasion de l’édition 2022 du Salon International de l’Agriculture, INRAE a dévoilé les lauréats de la première édition du Prix de la recherche participative dont le principe a été adopté dans la loi de programmation de la recherche.


Pour cette première année, Claire Giry, directrice générale de la recherche et de l'innovation au Ministère de la Recherche de l’Enseignement Supérieur et de l’Innovation, et Philippe Mauguin, Président-directeur général d’INRAE récompensent deux projets en phase avec les attentes de la société.


Le prix « Participatif » est remis au programme « Des semences à l’assiette », porté par Dominique Desclaux, Yuna Chiffoleau - co-animatrice du RMT Alimentation Locale - et Marie-Françoise Samson (INRAE), qui depuis 20 ans porte des projets collaboratifs, depuis la sélection participative de variétés de céréales adaptées à l’Agriculture Biologique et à des systèmes de cultures innovants jusqu’au développement de filières collectives et tiers-lieux alimentaires valorisant la biodiversité.

Equipe "des semences à l'assiette" lors de la remise du Prix de la recherche participative

Les objectifs de ce programme :


Disposer de variétés de céréales adaptées à l’agriculture biologique, à des systèmes de culture écologiquement vertueux (agroforesteries, cultures associées, etc), et valorisables en circuit court dans des filières locales durables. Ici, la recherche participative se fait du champ à l’assiette, depuis les agriculteurs jusqu’aux associations de consommateurs. Aujourd’hui, l’aventure se poursuit ! Chercheurs et citoyens travaillent de concert par exemple sur le problème de l’hypersensibilité au Gluten avec le projet « Gluten : Mythe ou Réalité ? ». Mais ils explorent aussi des systèmes alimentaires territorialisés (projet « Activa-Blé »), et vont déployer de nouvelles collaborations à l’échelle européenne dans le cadre du projet « DivinFood » 2022-2027 soutenu par le RMT Alimentation Locale. Espèces orphelines, systèmes de culture alternatifs, procédés de transformation paysanne et artisanale et conditions d'un partage équitable de la valeur sont toujours au cœur des recherches afin de favoriser des régimes alimentaires plus sains et des systèmes alimentaires plus durables.



160 vues

Comments


bottom of page