“Plateformes”, “outils de vente en ligne”, “sites de e-commerce”, “e-boutiques”, etc.. les dénominations de ce que nous appellerons ici “outils numériques de commercialisation” sont aussi variées qu’il en existe. Parmi ces outils, certains permettent de cibler davantage des particuliers, d’autres plutôt la restauration collective et commerciale ou les détaillants. A cette diversité d’outils s’ajoute une multitude de services associés : appui logistique, paiement en ligne/en direct auprès des producteurs, facturation intégrée, etc.

Le fleurissement de ces initiatives de mise en relation “à distance” entre producteurs et acheteurs pour un approvisionnement en produits souvent locaux, ou du moins français et quasiment toujours fermiers a été particulièrement croissant ces dernières années et encore plus vertigineux lors de la crise de Covid-19 et le confinement des Français entre Mars et Mai 2020.


Si la multiplicité des outils numériques de commercialisation est une bonne chose : complémentarité des approches, diversité des services proposés, motivations et éthique propre à chaque solution, cela peut aussi générer de la confusion pour les producteurs qui souhaitent se reposer sur ces outils : lequel/lesquels choisir parmi cette offre pléthorique ?


Le RMT Alimentation locale se propose d’aider à la qualification de ces initiatives, de manière factuelle et sans jugement de valeur. Il s’agit, de proposer une grille de lecture aux producteurs agricoles ou groupements de producteurs qui souhaiteraient s’appuyer sur ces outils numériques afin qu’ils puissent choisir le ou les outil(s) correspondant le mieux à leurs besoins, chacun en fonction de sa situation.


Le périmètre de notre étude : Les outils qui permettent aux producteurs, individuels ou collectifs, qui portent un projet de distribution en circuit court, de créer une “boutique”/”page de commande” pour vendre en ligne, soit à des acheteurs professionnels soit à des consommateurs individuels. Ces outils seront donc soit des places de marché, soit des outils permettant de créer un site e-commerce adapté aux problématiques des circuits courts.


Dans un premier temps nous écartons de notre analyse les “boutiques/épiceries/primeurs virtuel.le.s” proposant la vente de produits en circuits courts ainsi que les outils de “recensement de producteurs” type annuaires ou cartographies.

Si vous avez connaissance de tels outils qui n’entrent pour le moment pas dans notre périmètre d’étude, et dans l’objectif de nous permettre de préparer les travaux futurs, vous pouvez les indiquer ici.

Nous élargirons le champ de notre travail dans un second temps, en lien avec la mise en place d’un observatoire (voir la page de présentation).


Vous portez un outil qui entre dans le champ de notre étude et n’avez pas encore reçu notre questionnaire ? Renseignez-vos informations ici pour recevoir une invitation à répondre


Les livrables qui seront disponibles et diffusés sur le site du RMT :

  • Une page permanente dédiée à ces travaux - mise à jour régulièrement

  • Un outil d’aide à la décision pour les producteurs souhaitant commercialiser leurs produits en ayant recours à des outils numériques


Pour en savoir plus, contactez-nous à animation@rmt-alimentation-locale.org



216 vues

Titre de l'article

POUR ÊTRE TENU·E INFORMÉ·E DES PROCHAINS ARTICLES, ABONNEZ VOUS !

Concocté par l'équipe du RMT alimentation locale © 2019.