Pour ce quatrième numéro du bulletin de partage de l’enquête “Manger au temps du coronavirus”, nous couvrons la période du 21 avril au 11 mai, c’est-à-dire une durée de 3 semaines, puisque nous avons voulu faire coïncider notre calendrier avec celui du déconfinement. Nous avons reçu pendant cette période 114 contributions par notre formulaire en ligne.

D’ores et déjà, nous faisons appel à vous tous pour que vous nous éclairiez sur la période qui va venir.


Il va sans doute se passer beaucoup de choses inattendues et passionnantes dans les prochaines semaines. Nous savons que beaucoup d’entre nous seront happés par le retour de routines, professionnelles ou familiales. Nous vous serions vraiment reconnaissants de continuer à partager vos expériences avec tous nos lecteurs, que nous estimons à environ 3 000 pour chaque numéro, vos expériences et observations de sortie de déconfinement. Nous espérons pouvoir encore compter sur vos témoignages jusqu’au mois de juin pour nous aider à comprendre la période si particulière qui s’annonce.


Nous tenons à remercier encore une fois toutes les personnes qui ont pris le temps de nous partager leur témoignage jusqu'ici.

Questionnaire

Pour ce 4ème bulletin, les remontées s’inscrivent pour la plupart dans la continuité de ce que nous avions reçu précédemment. Tout se passe comme si chacun gardait les repères construits, ou subis, au cœur de la crise, en attendant la nouvelle phase lancée à la date du déconfinement. Bien entendu, nous voyons apparaître de nouvelles idées, comme celles exprimées dans différents manifestes politiques, ou de nouvelles figures, comme celle du gendarme. Mais nous n’avons pas trouvé, et c’est une surprise, de marques d’impatience fébrile pour la date du 11 mai.

Pendant cette période de confinement, d’autres enquêtes ou bien des sondages ont aussi cherché à couvrir l’événement. Nous en avons exploré deux en détail, dans la perspective de vérifier si nos observations qualitatives sont confirmées ou infirmées par d’autres approches. Ainsi, le relevé des questions posées sur Google réalisé par le Monde mais aussi le sondage commandé par l’IFOP viennent confirmer et préciser nos interprétations.

Celles-ci sont également précisées par l’analyse lexicométrique réalisée par Grégori Akermann (Inrae) sur les 8 premières semaines de confinement. Cette analyse permet de mesurer les évolutions dans les pratiques et les ressentis, et de rendre compte des fluctuations sur les centres d’intérêt, entre la maison et l’extérieur, la sécurité et la politique.

Retour sur 8 semaines de confinement à l’aide de l’analyse lexicométrique


Ce 4ème bulletin se compose de 7 rubriques :


Quelques nouveautés et des marqueurs de confinement qui se stabilisent

Un “fonctionnement alimentaire” de croisière avant le déconfinement

Locale, collective ou issue du jardin : des tendances qui s’affirment en matière d’alimentation

La situation des agriculteurs et des chaînes alimentaires

Avant le déconfinement, une multitude d’initiatives dans les circuits courts

Détresse alimentaire et réseaux de partage

Les options politiques post-confinement s’affirment et s’affichent


Vous pouvez télécharger le bulletin dans son intégralité ici :

Télécharger le bulletin de partage n°4

En parallèle des bulletins de partage, l’espace covid-19 et alimentation s’enrichit régulièrement. Vous trouverez ainsi :

En savoir plus : www.rmt-alimentation-locale.org/covid-19-et-alimentation

Nous contacter : animation@rmt-alimentation-locale.fr


L’enquête “Manger au temps du coronavirus” a été initiée par des membres de l’Unité Mixte de Recherche Espaces et Société (C. Darrot, G. Maréchal), avec le cabinet coopératif Terralim (B. Berger, V. Bossu, T. Bréger, D. Guennoc, G. Maréchal, C. Nicolay), et les CIVAM de Bretagne (A. C. Brit), grâce à la stimulation du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement de Belle-Île en Mer (G. Février) et l’association Fert'Île de Bréhat (F. Le Tron).


Le bulletin de partage n°4 est rédigé collectivement par : Akermann G. (Inrae), Berger B. (Terralim), Bodiguel L. (CNRS), Brit A.C. (FR CIVAM Bretagne), Chiffoleau Y. (Inrae), Darrot C. (Institut Agro), Joffet I. (Greniers d’abondance), Lallemand F. (Greniers d'abondance), Maréchal G. (Terralim), Nicolay C. (Terralim), avec l'appui de F. Egal (Réseau des politiques alimentaires) et de D. Guennoc (Terralim), et sous la coordination éditoriale de Chiffoleau Y., Darrot C et Maréchal G.


Sa réalisation est appuyée techniquement par Brit A.C., Lecouteux C., Muller T. et Peyrin F.


L'initiative est soutenue par le RMT Alimentation locale, S. Linou, consultant résilience alimentaire, le Centre d'Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales à Lille (S. Makki), l’association Résolis (H. Rouillé d’Orfeuil, M. Cosse) et H. Torossian, consultante en sécurité civile et résilience.


Avec le soutien financier de la Fondation Daniel et Nina Carasso et de la Fondation de France.


Date d’édition : 19/05/2020


0 vue

Titre de l'article

POUR ÊTRE TENU·E INFORMÉ·E DES PROCHAINS ARTICLES, ABONNEZ VOUS !

  • YouTube

Concocté par l'équipe du RMT alimentation locale © 2019.