top of page

Publication | Développement participatif de chaînes de valeurs alimentaires territorialisées

Le projet TERRALIM 2, soutenu par l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, a réuni sept territoires majoritairement ruraux du Massif Central, confrontés à des enjeux communs et qui cherchaient à créer ou renforcer des filières agro-alimentaires locales autour d’une ou de plusieurs productions.


En s’appuyant sur les notions structurantes de gouvernance alimentaire territoriale (GAT) et de démocratie alimentaire, il s’agissait de fédérer et d’impliquer divers acteurs du territoire, notamment les consommateurs, dans l’objectif de dépasser la notion de filière locale pour développer des « chaînes de valeurs alimentaires territorialisées », plus ambitieuses en matière de coopération et de participation.


Nous vous invitons à découvrir le rapport conclusif de ce projet, conçu et rédigé par l’INRAE UMR Innovation, avec la contribution des acteurs des sept territoires partenaires (PAT du Grand Clermont - PNR Livradois-Forez, la Communauté de communes Marche et Combraille en Aquitaine, la Communauté d’agglomération de l’Ouest-Rhodanien, Saint-Flour Communauté, la Loire Sud ainsi que les départements de la Haute-Vienne et de l’Aveyron) et des intervenants extérieurs mobilisés pour le séminaire final.

Ce rapport a été coordonné par Tara Dourian (doctorante en sociologie à INRAE et membre du RMT Alimentation Locale) et Yuna Chiffoleau (directrice de recherche INRAE et co-animatrice du RMT Alimentation Locale et de l'axe 1) et a notamment mobilisé Virginie Baritaux (co-animatrice de l'axe 2 du RMT) et Juliette Peres (co-animatrice de l'axe 1 et du Groupe Formation). Il vient renforcer les travaux de l'axe 1 du RMT Alimentation Locale "Les stratégies entrepreneuriales dans la durabilité : transition agroécologique, transformation à petite échelle et chaîne de valeur".


Ce rapport vise à servir de document ressource pour construire des chaines de valeurs alimentaires territorialisées plus participatives et plus inclusives.

En partageant les enseignements sur les freins et les leviers au développement de ces chaînes de valeurs territorialisées dans le Massif Central, ce document final permettra de renforcer la capacité des acteurs des territoires, ruraux en particulier, à s’inscrire dans une reterritorialisation de l’alimentation vectrice d’une coopération élargie dans les territoires.


En France, on constate que de nombreux récits d’expériences sont disponibles à partir d’actions menées notamment dans et par des grandes villes tandis

que peu de projets ont porté sur des territoires plus isolés, peu denses et encore peu ou pas investis dans la reterritorialisation de l’alimentation. L’usage de ce rapport est destiné aux territoires partenaires du projet TERRALIM, à d’autres territoires en France et ailleurs, et est aussi bien évidemment au service des Projets Alimentaires Territoriaux (PAT), ruraux en particulier.



416 vues
bottom of page