Pour ce troisième numéro du bulletin de partage de l’enquête “Manger au temps du coronavirus”, nous couvrons la période du 7 avril à 12 heures au 21 avril à 12 heures. Ce bulletin s’appuie sur l’analyse de 138 contributions reçues à travers le formulaire en ligne et de 18 autres par d’autres canaux (réseaux sociaux ou échanges directs), ainsi que sur des apports issus de 61 articles de presse. Nous sommes amenés à améliorer régulièrement notre formulaire de remontée d’informations. Ne vous étonnez donc pas si notre page évolue, à la fois pour assurer le respect le plus scrupuleux de la confidentialité des données mais aussi pour susciter des contributions auprès de profils ou de professions peu représentées jusqu’à présent.


Nous ne prétendons pas à la représentativité dans notre enquête et savons que les répondants sont majoritairement des personnes intéressées par les questions alimentaires. Nous devons toutefois être plus précis et une description générale de la diversité des répondants sera diffusée prochainement. Dans ce bulletin, nous vous proposons déjà une carte de France Métropolitaine, réalisée par Doriane Guennoc (Terralim) situant la commune de résidence de toutes les personnes qui nous ont répondu de façon complète (à la date du 21 avril). Notons que nous avons également une réponse de Mayotte qui n’est pas indiquée.



Nous constatons à travers cette carte qu’une grande partie du territoire est couverte, même si la localisation de notre équipe à Rennes et à Montpellier renforce la participation dans ces régions où le nombre d’enquêtés dans la ville centre s’élève respectivement à 35 et 8. Les retours d’expérience proviennent aussi bien de territoires ruraux dont les lieux indiqués sont “maison de campagne sans voisins”, “mas isolé” ou encore “petite épicerie d'un petit village rural” que de zones urbaines et péri-urbaines où les enquêtés indiquent témoigner sur ce qui se passe “chez moi, dans mon appartement, en ville”, dans un “pavillon de banlieue” ou bien “un supermarché”.


Au 21 avril, nous disposions au total de 430 remontées d’expériences via le formulaire, de 257 articles de média référencés, et de 135 autres sources. Ce corpus nous permet désormais de commencer à formuler des hypothèses et des pistes à creuser pour l’après-confinement. Nous inaugurons avec ce numéro l’inclusion d’un éclairage d’expert sur la question des limites de l’action des communes au regard des règles nationales. Il s’agit de Luc Bodiguel, directeur de recherche au laboratoire “droit et changement social” du CNRS.

En parallèle, l’espace covid-19 et systèmes alimentaires s’enrichit. Une première analyse lexicométrique (quels mots reviennent souvent, liés à quels autres ?) est disponible, des ressources en ligne sont signalées, et la rubrique “éclairages” se développe. Après un premier regard sur la restauration privée, un second vient éclairer le cas des plateformes de distribution situées en Occitanie. A venir, les résultats d’une enquête réalisée auprès des agriculteurs urbains professionnels et une analyse des conséquences de la crise sur les systèmes agricoles et alimentaires dans les îles de l’Atlantique. Nous relayons des éclairages proposés par des acteurs autres que ceux qui forment notre équipe, n’hésitez donc pas à nous adresser les vôtres à animation@rmt-alimentation-locale.org.


A nouveau un grand merci à toutes et à tous pour vos précieux témoignages ! Pour nous proposer de nouveaux retours d'expériences, n'hésitez pas à remplir le formulaire à différents moments et à le faire circuler autour de vous :


Questionnaire


Ce 3ème bulletin se compose de 9 rubriques :


Une stabilisation des pratiques alimentaires, des inquiétudes à moyen terme

Dans les foyers, la lassitude commence à se manifester

Des tendances qui se confirment en matière d'approvisionnement et d'implication

Les chaînes alimentaires tiennent, avec réajustements et interrogations

Des agriculteurs sous tension

Des circuits courts toujours attractifs mais des interrogations pour la suite

Les solidarités face à la détresse alimentaire des plus pauvres

Le retour de la politique

Crise et solutions à partager, pour maintenant et pour l'après


Vous pouvez télécharger le bulletin dans son intégralité ici :

Télécharger le bulletin de partage n°3


En savoir plus : www.rmt-alimentation-locale.org/covid-19-et-alimentation


Nous contacter : animation@rmt-alimentation-locale.fr


L’enquête “Manger au temps du coronavirus” a été initiée par des membres de l’Unité Mixte de Recherche Espaces et Société (C. Darrot, G. Maréchal), avec le cabinet coopératif Terralim (B. Berger, V. Bossu, T. Bréger, D. Guennoc, G. Maréchal, C. Nicolay), et les CIVAM de Bretagne (A. C. Brit), grâce à la stimulation du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement de Belle-Île en Mer (G. Février) et l’association Fert'Île de Bréhat (F. Le Tron).


Le bulletin de partage n°2 est rédigé collectivement par : Akermann G. (Inrae), Berger B. (Terralim), Bodiguel L. (CNRS), Brit A.C. (FR CIVAM Bretagne), Chiffoleau Y. (Inrae), Darrot C. (Institut Agro), Grimonpont A. (Greniers d'abondance), Lallemand F. (Greniers d'abondance), Maréchal G. (Terralim), Nicolay C. (Terralim), avec l'appui de F. Egal (Réseau des politiques alimentaires) et de D. Guennoc (Terralim), et sous la coordination éditoriale de Chiffoleau Y., Darrot C et Maréchal G.


Sa réalisation est appuyée techniquement par Brit A.C., Lecouteux C., Muller T. et Peyrin F.


L'initiative est soutenue par le RMT Alimentation locale, S. Linou, consultant résilience alimentaire, le Centre d'Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales à Lille (S. Makki), l’association Résolis (H. Rouillé d’Orfeuil, M. Cosse) et H. Torossian, consultante en sécurité civile et résilience.


Avec le soutien financier de la Fondation Daniel et Nina Carasso.


Date d’édition : 27/04/2020



1,303 vues

Titre de l'article

POUR ÊTRE TENU·E INFORMÉ·E DES PROCHAINS ARTICLES, ABONNEZ VOUS !

Concocté par l'équipe du RMT alimentation locale © 2019.

  • YouTube
  • Flickr
  • LinkedIn