Ce cinquième et dernier numéro prend en compte le mois suivant le déconfinement, pour la période du 11 mai au 10 juin. Comme nous le pressentions, le déconfinement a incité les mangeurs à se livrer à d’autres joies que celle de remplir un formulaire : ce sont 84 contributions qui nous permettent de vous proposer ce bulletin, auxquelles s’ajoutent 12 messages directs et l’exploitation de 21 articles de presse. Nous terminons donc notre cycle avec dans l’escarcelle, après “nettoyage”, 630 remontées exploitables par le formulaire, plus 147 autres témoignages et une base de 297 productions médiatiques (articles écrits, reportages filmés).

Nous avons tous profité avec délectation de la richesse des expériences et des réflexions qui nous ont été communiquées. Aussi voulons-nous pouvoir continuer à les partager sous une autre forme. Nous avons contacté un éditeur pour les rassembler en réorganisant l’ensemble de nos bulletins sous une forme thématique. Ainsi chaque rubrique, dispersée dans cinq bulletins, retrouvera une cohérence d’ensemble en embrassant l’intégralité de la période.


Bien entendu, les préoccupations de ceux qui nous ont écrit sont le reflet d’une période marquée par le déconfinement. Beaucoup veulent tirer une sorte de bilan résumé de ce qu’ils ont vécus, parfois avec un brin de nostalgie. Mais les contributions s’inscrivent plus qu’avant sur maintenant et demain. Sans doute sous l’influence d’une temporalité qui redevient contrainte, la description des pratiques culinaires se fait plus comptée : il est désormais possible de se tourner de nouveau vers l’extérieur. Les pratiques d'approvisionnement sont abondamment décrites, qu’elles marquent une rupture ou s’inscrivent dans le prolongement de la période confinée. La question “que va-t-il rester des nouvelles façons de faire ses courses ?” devient lancinante, chez les consommateurs mais aussi les producteurs. Il ne s’agit pas simplement des volumes vendus en circuits courts, quand des producteurs s’interrogent sur la reconnaissance sociale des efforts qu’ils ont fourni pour répondre à une explosion de la demande.


A toutes les échelles, les organisations veulent tirer les leçons de la crise. Comme il est de coutume, souvent pour affirmer que leurs positions antérieures se trouvent validées et confortées par ce qu’il s’est passé. Mais des collectivités s’engagent aussi dans des bilans “à froid” de leurs orientations telles qu’elles peuvent être décrites dans leurs stratégies alimentaires. Ce qui peut les amener à amender leurs actions, voire à introduire de nouveaux éléments comme cette métropole qui envisage d’inclure l’aide alimentaire dans le programme de sa nouvelle cuisine centrale.


Nous concluons donc les bulletins de partage avec la certitude que la période COVID19 marquera les esprits et les pratiques, mais aura aussi des conséquences “en dur” sur le paysage alimentaire que nous connaîtrons demain. L’observation s’est révélée passionnante.


Vous qui avez bien voulu nous informer, nous nous permettrons de revenir vers vous à l’automne pour vous demander ce qu’il en est des pratiques adoptées, des postures vis à vis de l’alimentation, des “bonnes résolutions”. Nous vous remercions de nous avoir suivis jusqu’ici et par avance d’être aussi ouverts quand nous vous solliciterons de nouveau.

Ce 5ème bulletin se compose de 7 rubriques :

L’heure est au bilan

Finalement, le confinement avait ses bons côtés

Approvisionnement : des pratiques renforcées ou nouvelles, parfois difficiles à conserver

La lente reprise des chaînes alimentaires et un premier bilan

Les circuits courts de proximité, de nouveaux adeptes et des désillusions

Face aux détresses alimentaires, la solidarité continue et le temps du bilan approche

La mise en avant des politiques territoriales


Vous pouvez télécharger le bulletin dans son intégralité ici :

Télécharger le bulletin de partage n°5

En parallèle des bulletins de partage, l’espace covid-19 et alimentation s’enrichit régulièrement. Vous trouverez ainsi :

  • Dans l’espace ressources de nombreuses initiatives permettant d’apporter de l’information aux producteurs et de mettre en relation producteurs-consommateurs.

  • De nouveaux éclairages avec désormais 4 analyses territoriales, rurales et urbaines, et 6 analyses thématiques (agriculture urbaine, restauration, solidarité alimentaire, résilience, psychologie des mangeurs)

  • Une revue de presse pour retrouver l’enquête dans les médias.

En savoir plus : www.rmt-alimentation-locale.org/covid-19-et-alimentation

Nous contacter : animation@rmt-alimentation-locale.fr


L’enquête “Manger au temps du coronavirus” a été initiée par des membres de l’Unité Mixte de Recherche Espaces et Société (C. Darrot, G. Maréchal), avec le cabinet coopératif Terralim (B. Berger, V. Bossu, T. Bréger, D. Guennoc, G. Maréchal, C. Nicolay), et les CIVAM de Bretagne (A. C. Brit), grâce à la stimulation du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement de Belle-Île en Mer (G. Février) et l’association Fert'Île de Bréhat (F. Le Tron).


Le bulletin de partage n°5 est rédigé collectivement par : Akermann G. (Inrae), Berger B. (Terralim), Bodiguel L. (CNRS), Brit A.C. (FR CIVAM Bretagne), Chiffoleau Y. (Inrae), Darrot C. (Institut Agro), Joffet I. (Greniers d’abondance), Lallemand F. (Greniers d'abondance), Maréchal G. (Terralim), avec l'appui de F. Egal (Réseau des politiques alimentaires) et de D. Guennoc (Terralim), et sous la coordination éditoriale de Chiffoleau Y., Darrot C et Maréchal G.


Sa réalisation est appuyée techniquement par Brit A.C., Lecouteux C., Muller T. et Peyrin F.


L'initiative est soutenue par le RMT Alimentation locale, S. Linou, consultant résilience alimentaire, le Centre d'Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales à Lille (S. Makki), l’association Résolis (H. Rouillé d’Orfeuil, M. Cosse) et H. Torossian, consultante en sécurité civile et résilience.

Avec le soutien financier de la Fondation Daniel et Nina Carasso et de la Fondation de France.

Date d’édition : 19/05/2020

0 vue

Titre de l'article

POUR ÊTRE TENU·E INFORMÉ·E DES PROCHAINS ARTICLES, ABONNEZ VOUS !

  • YouTube

Concocté par l'équipe du RMT alimentation locale © 2019.